Total Allemagne

1955

Première implantation en Allemagne

1957

Petrofina construit une raffinerie à Duisbourg

1958

Petrofina ouvre ses stations-service en Allemagne de l'est

1989

Elf Bitumen Deutschland est créé

1990

Ouverture du réseau Elf en Allemagne de l'est

2002

Inauguration d'un centre de compétences Hydrogène à Berlin

2008

Nouvelle unité HDS construite à Leuna

Total est présent en Allemagne depuis 1955. Le groupe œuvre aujourd'hui dans les domaines du raffinage et de la pétrochimie, de la commercialisation de produits pétroliers et de services associés, du commerce de gaz naturel ainsi que dans les énergies renouvelables.

 

 

1955 - 1977

  • 1957, la filiale de Petrofina décide de construire une nouvelle raffinerie à Duisbourg. En fin d’exercice, le réseau Purfina en Allemagne compte 315 stations-service.
Usine de mélange de Duisbourg, emplissage des fûts
Usine de mélange de Duisbourg, emplissage des fûts - DR Total
  • 1958, Petrofina ouvre une chaîne de stations Deutsche Purfina, en Allemagne de l’Ouest. La CFP crée la Defrol avec Mannesmann (50%) et sa filiale DETO.
Première station Fina à Neuötting
Première station Fina à Neuötting - DR Total
  • 1960, l’UGP (Elf) projette la construction d’une raffinerie à Spire.
  • 1963, la Société pétrolière de réalisation industrielle (SPRI) est créée avec à 50% La Mure, 25% Sogerap, etc. Cette société constitue avec l’UGP (70%) l’Union Treibstoff pour exploiter la raffinerie de Spire.
Raffinerie de Spire
Raffinerie de Spire ©Foto Hauck Luftbild - Total
  • 1964, l’UGP, qui traite 7% des 50 MT raffinées en France, distribue en Allemagne via la marque ELF (Energie, Leistung, Fortschritt, soit Énergie, Puissance, Progrès). Petrofina se développe sur le marché des GPL.
Station elf (UGP)
Station elf (UGP), Fribourg, rue Haslacher. DR Total
  • 1965, la raffinerie de Spire est mise en service (2,5 MT/an).
  • 1967, la raffinerie de Klarenthal dans la Sarre est mise en service (CFP, UGP).
Raffinerie de la Sarre
Raffinerie de la Sarre. ©TRDI - Total
  • 1977, la raffinerie à bitumes de Mülheim ferme en Allemagne.

1978 - 1999

  • 1984, Total ferme les raffineries de Klarenthal (Sarre) et de Duisbourg. Elf arrête l’exploitation de la raffinerie de Spire (RFA).
  • 1985, Petrofina acquiert 20% de plus dans la raffinerie de Duisbourg.
  • 1988, Petrofina met fin à son activité de raffinage à la raffinerie de Duisbourg en RFA, qui est transformée en dépôt.
  • 1989, Elf commence le forage G1/1 et crée Elf Bitumen Deutschland GmbH, filiale pour les bitumes en Allemagne de l’Ouest.
  • 1990, Elf ouvre sa première station-service Elf en Allemagne de l’Est.
Inauguration of the Elf-Minol gas station in Leipzig
Inauguration de la station Elf-Minol à Leipzig. ©Houlbreque Gérard - Total
  • 1991, Total prend une participation de 8,75% dans la raffinerie de Schwedt en Allemagne de l’Est et entre sur le marché des GPL.
Minol Gas station
Station Minol. DR Total
  • 1992, dans le cadre de la privatisation du secteur public est-allemand, Elf se place auprès de la Treuhandanstalt pour acquérir les raffineries de Leuna et Zeitz, ainsi que le réseau Minol.
  • 1993, Total acquiert une unité de fabrication de lubrifiants à Mulheim. Elf construit une unité de compounds vinyliques pour la câblerie à Eilenburg.  Elf acquiert une unité de résines-formol à Leuna et reprend des activités de colles urée-formol de Leuna.
  • 1995, Philippe Jaffré pose en mai la première pierre de la future raffinerie de Leuna.
Foundation stone ceremony of Leuna refinery
Pose de la première pierre à la raffinerie de Leuna - DR Total
  • 1996, Total échange avec Shell ses 44 stations dans les länders de l’Est contre 38 situées dans l’Ouest de l’Allemagne.
  • 1997, Elf achève la construction de la raffinerie de Leuna et met en service des installations de distillation, ainsi que l’unité de peroxyde d’hydrogène.

2000 - 2019

  • 2002, un partenariat avec l’opérateur de bus de Berlin, BVG, premier transporteur public en Allemagne, aboutit à l’inauguration d’un centre de compétences Hydrogène à Berlin et à la première station Hydrogène aux couleurs Total. TotalFinaElf consolide sa croissance par le rachat de Total Saarberg (commerce général) et dans le domaine du GPL par la création d’une joint-venture Tyczka-Totalgaz dans l’ouest du pays.
BVG bus (Public transports of Berlin Company) running with hydrogen
Bus BVG (Société des transports publics de Berlin) fonctionnant à l'hydrogène. ©Weisflog Rainer - Total
  • 2003, Total annonce la signature d’un accord avec Shell prévoyant l’acquisition en Allemagne de 133 stations-service de Shell-DEA en contrepartie de la cession de 7 stations-service autoroutières en France, 33 stations-service en République tchèque et 70 stations-service en Hongrie. Cet accord illustre la volonté du Groupe de consolider ses positions en Allemagne. Bostik Findley fait l’acquisition de la société MEM, spécialisée dans les produits d’étanchéité grand public en Allemagne.
  • 2008, Total démarre la construction d’une nouvelle unité HDS dans la raffinerie de Leuna. Cette unité est destinée à l’approvisionnement du marché allemand en fioul domestique à très basse teneur en soufre.
New unit of the Leuna refinery
Nouvelle unité de la raffinerie de Leuna - DR Total
  • 2009, dans le cadre du projet Clean Energy Partnership, Total construit une nouvelle station expérimentale distribuant de l’hydrogène en Allemagne. Trois autres stations du Groupe distribuent également de l’hydrogène en Allemagne et en Belgique. Le Groupe participe par ailleurs à un projet de démonstration de distribution d’électricité dans quatre stations-service TOTAL de Berlin, en partenariat avec l’électricien Vattenfall.
  • 2010, une nouvelle unité de production destinée au marché des semi-conducteurs est inaugurée.
  • 2011, la filiale marketing de TOTAL créée en 2010, Total Énergie Gas GmbH, démarre son activité commerciale.
  • 2012, cette filiale commercialise 0,15 Gm3 de gaz au secteur industriel et commercial.
  • 2015, Total cède sa participation dans la raffinerie de Schwedt à Rosneft en décembre.
  • 2017, une nouvelle unité d’extraction de benzène démarre à la raffinerie de Leuna.
Sight of the Fluid Cracker of the Leuna refinery
Vue de la raffinerie de Leuna depuis le réacteur FCC (Fluid Catalytic Cracker)​​​. ©Labelle Michel - Total